Michel Drucker se dévoile torse nu : “J'aimerais partir en ayant encore l'allure d'un jeune”

C’est la question que tout le monde se pose : quand Michel Drucker partira-t-il à la retraite ? Le visage de l’animateur est indissociable du paysage audiovisuel français depuis près de 56 ans. À 77 ans, il s’est pourtant découvert un nouveau métier, celui d’humoriste. France 3 a donc consacré tout un après-midi, le dimanche 2 février 2020, à la vie du célèbre journaliste. Après la diffusion de son premier one-man-show Seul avec vous, la chaîne poursuit avec un documentaire éponyme, dans lequel Michel Drucker se livre comme rarement. Dans une séquence filmée dans l’intimité de sa salle de bains, l’animateur de Vivement dimanche se prépare, torse nu. “Comme dirait Johnny [Hallyday, ndlr.], ‘je suis fatigué’. C’est le trac qui fatigue. Mais il faut avoir le trac, le jour où on l’a plus, c’est foutu”, confie-t-il en se rasant le visage.

Michel Drucker : cette décision radicale qu'il a prise

Après un retour sur sa longue carrière, impossible de ne pas aborder le sujet de sa retraite. Et contrairement à ce que certains peuvent penser, le sujet trotte dans la tête de Michel Drucker depuis un petit moment déjà… “La sortie, ça reste pour moi une préoccupation quotidienne. La question est la suivante : à quel moment on part et est-ce que c'est le bon moment ? Il y a un moment donné, il faut se barrer. J'aimerais partir en ayant encore l'allure d'un jeune... D'un jeune vieux, mais d'un jeune. Le jour où ma mémoire va commencer à être défaillante, ou le jour où je vais chercher mes mots, un nom, un prénom ou un titre de film que je ne trouverai pas…”, livre-t-il face aux caméras. L’animateur a d’ores et déjà pris une décision : il va arrêter certains programmes ! “Ce sont les émissions de divertissement que je présente pour la énième fois. Ça, je sais déjà, il faut que j'arrête parce que même si je suis debout et que j'ai un costume bien taillé... On peut pas non plus avoir l'âge du grand-père du chanteur dans une émission de divertissement”, reconnaît-il. Même s’il envisage de

(...) Cliquez ici pour voir la suite