• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Michel Drucker raconte comment Ségolène Royal l'a “sidéré” en se confiant sur les infidélités de François Hollande

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Michel Drucker a interviewé les plus grands. Au cours de sa carrière, l'animateur de Vivement dimanche a été l'un des rares visages du paysage télévisuel à accueillir sur son plateau des grands noms de la politique française. Michel Drucker a notamment reçu dans son canapé rouge, sur France 2, Ségolène Royal. C'était en 2008, un an après sa défaite face à Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2007. Un moment bouleversant pour la femme politique qui faisait face depuis plusieurs mois à des problèmes dans sa vie conjugale. En 2007, quelques semaines après l'élection présidentielle, elle confie s'être séparée du père de ses quatre enfants. "Cela fait déjà un certain temps qu’un certain nombre de supputations et de rumeurs circulent sur moi et François Hollande, je crois qu’il était nécessaire de clarifier les choses. (...) Je voudrais dire très simplement que nous avons décidé de ne plus être ensemble. Comme tous les couples, nous avons connu des difficultés. J’avais choisi de les mettre entre parenthèses pendant la campagne (…) C’était aussi pour moi une nécessité pour protéger mes enfants", a-t-elle déclaré au micro de France Inter.

L'année suivante, c'est à la grande surprise de Michel Drucker qu'elle a décidé d'évoquer les coulisses de cette séparation douloureuse. "Hélas, des milliers d'hommes et de femmes connaissent cette souffrance que je ne souhaite à personne. Être trompée quand ça dure dans une période comme celle-là, c'est difficile. Cela a été extrêmement dur. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles