Michel Fourniret : cette “salle de jeux” dans son château des Ardennes dont il interdisait l’accès à sa famille

·1 min de lecture

Michel Fourniret est mort, le 10 mai 2021, mais le spectre de ses horribles crimes continue de hanter l’histoire de notre pays. Tueur en série et pédophile, il est connu depuis plus d’un demi-siècle… mais sait-on vraiment qui se cache derrière celui que l’on surnomme “l’ogre des Ardennes” ? C’est la question qu’a voulu trancher Oli Porri Santoro, le seul journaliste à l’avoir interviewé en prison. Le premier numéro du magazine trimestriel L’Envers des Affaires – édité en mai-juillet 2021 par le célèbre animateur Karl Zéro – consacre ainsi une longue enquête de 46 pages sur la personnalité de Michel Fourniret. L’on y découvre que ce dernier n’a jamais été le prédateur solitaire décrit jusqu’ici par la justice et les médias. Pour les besoins de cette enquête, Oli Porri Santoro a interrogé Selim Fourniret (le fils qu’il a eu avec Monique Olivier), mais aussi William M. (l’un des autres fils de Monique Olivier, né d’une précédente union).

William M. s’est notamment confié sur son passage au château du Sautou – situé à Donchery, dans les Ardennes – acquis en 1988 par le couple Fourniret-Olivier. Bien qu’il ne s’y soit rendu que “deux, trois fois” et qu’il n’y ait “dormi qu’une nuit”, l’homme aujourd’hui âgé de 40 ans garde un souvenir très précis de cette demeure. “Ce qui m’a le plus marqué quand j’étais là-bas, c’est le fait d’être limités dans nos mouvements par Fourniret”, explique le demi-frère de Selim. “Je ne suis jamais entré à l’intérieur”, ajoute-t-il, précisant que le tueur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles