Michel Sardou : sa fille Cynthia a demandé le divorce par email, son ex règle ses comptes

Nouveau coup dur chez les Sardou. Après le divorce de Davy, c’est au tour de Cynthia, la fille de l’interprète des Lacs du connemara, de divorcer. Une rupture aux allures de guerre par médias et avocats interposés. Par crainte que "ça ne fuite ailleurs", le journaliste et écrivain Jean-Claude Bataille a choisi de régler ses comptes avec son ex dans les colonnes de France Dimanche, ce vendredi 29 novembre.

"Cynthia a donc quitté le domicile conjugal le 23 novembre 2018", commence-t-il par expliquer. Un départ “très violent” pour lui : “la veille, elle me disait encore ‘je t'aime’ au téléphone". Alors que son épouse part en vacances avec des amis, c’est via un email reçu "très tôt le matin” qu’elle lui annonce “qu’elle désirait mettre un terme à notre mariage”. Seulement quelques heures après, “elle était à la maison, accompagnée d'un huissier pour récupérer ses affaires personnelles. J'étais incapable de réagir."

>>> Vidéo - "N'oubliez pas les paroles" : Nagui se moque du physique de Michel Sardou !

Cynthia Sardou "instable" et "fragile"

La fille de Michel Sardou aurait “prémédité” cette fin. “Elle a procédé discrètement à des retraits de notre compte conjoint sur lequel avait été déposée, entre autres, la succession de mon père, décédé quelques semaines plus tôt, et en a vidé un autre." Celui qui a eu le sentiment “d’avoir été utilisé” décrit son ex comme "instable", "fragile".

Jean-Claude Bataille fait ainsi référence au viol collectif qu’a subi Cynthia Sardou à l’âge de 26 ans dans la nuit du 24 au 25 décembre 1999. “Son instabilité rend les choses compliquées et incertaines (...) Après l'agression qu'elle a vécue, il lui arrivait fréquemment de traverser des périodes de crise”, tente-t-il d’expliquer. Malgré cette fin abrupte, il assure : “Nos huit années d'amour étaient fondées sur le respect et notre couple n'a jamais traversé de crise importante." Pour l’heure ni Cynthia Sardou, ni son célèbre père, n’ont réagi à ces déclarations.

A lire aussi : Michel Sardou a eu

(...) Cliquez ici pour voir la suite