Michel Sardou hospitalisé ? Son entourage se confie sur son état de santé

N’écoutez pas, Mesdames. Voilà le nom de la pièce dans laquelle Michel Sardou joue au Théâtre de la Michodière de Paris, adaptation du vaudeville de Sacha Guitry, depuis le 12 septembre 2019. N’écoutez pas, Mesdames (et Messieurs) : voilà ce que l’on pourrait dire à celles (et ceux) qui s’affolent sur l’état de santé du comédien. Malade, ce dernier a été forcé d’annuler les dix dernières représentations de sa pièce. Une rumeur évoquait depuis une possible hospitalisation prolongée en urgence. L’état de santé de Michel Sardou est-il vraiment préoccupant ? Que nenni, si l’on en croit les confidences de son entourage au magazine Gala.

“Il a en effet passé des examens dans un hôpital pour écarter tout risque pulmonaire”, affirme-t-on à nos confrères mercredi 12 février 2020. L’artiste “va bien”, insiste-t-on par ailleurs. Et l’hebdomadaire de préciser : “L’ex-chanteur aurait attrapé une grippe, nécessitant un arrêt de travail [...] Alors que N’écoutez pas, Mesdames était en prolongation jusqu’au 9 février dernier, quelque 5.500 spectateurs devront se faire rembourser leurs places [...] Il devrait d'ailleurs entamer en septembre prochain une tournée en France, en Belgique et au Luxembourg de la pièce mise en scène Nicolas Briançon.”

Deux dates déjà reportées en 2018 lors de sa tournée d'adieu

La rumeur s'est propagée après la publication d’un message par le Théâtre de la Michodière sur son site officiel. “Toutes les représentations sont malheureusement annulées jusqu’à dimanche 9 février inclus suite à l’indisponibilité d’un comédien souffrant. Nous sommes désolés pour ce désagrément.” L’histoire de la pièce ? “Daniel découvre que sa femme n'est pas rentrée de la nuit pour la seconde fois... Dès lors qu'il soupçonne son épouse d'entretenir une liaison avec un autre homme, il envisage le divorce et, finalement, la prie de s'en aller. Aussitôt Valentine, la première épouse de Daniel, accourt pour le reconquérir. L'intrigue se noue dans un chassé-croisé de malles pour se terminer

(...) Cliquez ici pour voir la suite