• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Michel Sardou : ses révélations sur la véritable raison de sa retraite musicale

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 12 avril 2018, Michel Sardou montait pour la toute dernière fois sur une scène en tant que chanteur. Au terme d'une ultime tournée événement, l'interprète des Lacs du Connemara raccrochait son micro et congédiait ses musiciens. Un départ qu'il avait annoncé quelques mois plus tôt, mais qu'il ne semblait pas regretter quelques mois plus tard... En septembre 2020, celui qui compte désormais se consacrer pleinement à sa carrière de comédien sur les planches se confiait sur ce choix radical lors d'un entretien accordé à Laurent Delahousse, sur le plateau de 20h30 le dimanche, sur France 2. "Non c'est fini, vraiment. D'abord, je n'aime pas mentir, je ne mens pas et quand je leur dis au revoir, c'est pas pour revenir après. Parce qu'ils vont se dire, c'est un coup de pub qu'il s'est fait. Je n'ai pas envie de pub, je n'en ai pas besoin. J'ai passé 53 ans à chanter, des années merveilleuses, maintenant je me consacre à ce que j'aime aussi, c'est le théâtre".

Si le chanteur âgé de 74 ans lâchait volontiers son micro, c'est notamment parce que l'ensemble de son répertoire ne le convainquait plus. Parmi les titres les plus populaires, certains le fatiguaient désormais. "Il y a de très bonnes chansons, je ne peux pas te dire que je préfère celle-là à celle-là. Il y en a que je supporte plus, c'est celles où j'ai ramé le plus", avait-il confié dans la même émission. Mais cela n'est pas la véritable raison qui l'a poussé à renoncer à poursuivre sa carrière de chanteur. Son âge était dévenu, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles