Microkystes : tout savoir de ces boutons sous peau

Pauline Jacmart
·1 min de lecture

Microkyste, comédon fermé, point blanc… Quel que soit le nom que l’on donne à ce bouton sous peau, il résulte d’un phénomène d’acné. On vous dit tout !  

À ses débuts, il est presque invisible. Il grandit sous la peau et se distingue au toucher. Si on le laisse s’installer, il s'enflamme et peut devenir notre pire cauchemar dermatologique. Qui est-il ? Le microkyste. Mais qu’est-ce que cette lésion sous-cutanée exactement ? Comment venir à bout de ce phénomène acnéique ? Nous avons posé nos questions au Dr Philippe Abimelec, dermatologue, afin d’en savoir plus sur ces points blancs que nous ne saurions palper !

Lire aussi : Zoom Face : les traitements esthétiques qui cartonnent depuis qu'on se voit à l'écran 

Qu’est-ce qu’un microkyste et comment le reconnaître ? 

Le microkyste, lésion élémentaire de l’acné, est dû à l’obstruction du follicule pileux - une cavité sous-cutanée dans laquelle un poil naît - via un « épaississement de la couche superficielle cornée de la peau », explique l’expert. En d’autres termes, un excès de sébum produit par la glande sébacée s’accumule dans cette cavité sans pouvoir s’en extraire puisque l’orifice est obstrué. Ce phénomène est donc à la base de la formation du microkyste.
Souvent localisées sur la zone T du visage (le front, le nez et le menton), ces lésions rétentionnelles peuvent également se faire sentir sur les joues. Quasi-invisibles puisqu’ils sont sous-cutanés et n'influencent pas la couleur de l’épiderme, les microkystes se distinguent généralement par d’infirmes boules dures palpables au toucher. Dans certains...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi