Le miel : comment bien le choisir et l'associer à vos recettes ?

Les hommes récoltent le miel depuis la préhistoire ! Si cette longue idylle subit des remous avec la disparition des abeilles, elle a donné naissance jusqu’à maintenant à une diversité de goûts incroyable. La saveur du nectar dépendant des fleurs butinées pour le fabriquer, le parfum doux du miel d’acacia n’a rien à voir avec la saveur corsée du miel de châtaignier. Une variété précieuse en cuisine.

Facile à utiliser en cuisine, il est clair, liquide, et surtout très doux. Délicatement parfumé, très floral, c'est le miel favori des enfants. On le récolte d'avril à juillet, selon les régions. Sa richesse en fructose (plus forte que celle des autres miels) lui confère un grand pouvoir sucrant. Il se conserve très bien à température ambiante et sa cristallisation est très lente.

Il est parfait pour adoucir une sauce, laquer un canard, accompagner des crevettes, sucrer des entremets, des crêpes, des gâteaux. Sa texture permet de l'étaler facilement en nappage, sur une tartine, une boule de glace.

D'un blanc, crémeux, onctueux et d'une saveur délicate, il dévoile des arômes fruités et légèrement acidulés bien prononcés. Originaire des Alpes et de la Provence, on le récolte dès la fin juin. Il se démarque des autres miels par son exceptionnel goût floral.

Il est parfait dans une omelette, une tarte salée, avec une viande de bœuf, un canard, un poisson blanc. Ou encore en coulis sur un Picodon (fromage de chèvre) pas trop affiné pour jouer sur le renforcement des saveurs acidulées. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles