Mieux vaut-il manger un fruit avant ou après le repas ?

·2 min de lecture

Sucrés, rafraîchissants, juteux, colorés et parfumés... Les fruits ravivent les papilles des petits et grands. En plus de leurs atouts gustatifs, ces aliments regorgent de multiples vertus et sont essentiels à l’équilibre alimentaire. Ils sont riches en vitamines, en minéraux et en fibres. Les fruits sont ainsi de précieux alliés pour prévenir les cancers, les maladies cardiovasculaires, l’obésité ou encore le diabète. C’est pourquoi il est recommandé de manger plusieurs portions de fruits par jour. Ces aliments peuvent être servis en entrée, en apéritif ou en dessert. Mais quel est le moment idéal pour les consommer ? Avant ou après le repas ?

Selon la diététicienne et nutritionniste Laura Tajan, il est recommandé de consommer un fruit quelques minutes avant de manger un repas plutôt qu’une ou deux heures avant. Lorsque le fruit est consommé près des repas, il est ainsi mélangé avec les autres aliments ingérés, le bol alimentaire contiendra donc assez de fibres et l’assimilation des sucres sera ainsi ralentie.

"Si l’on déguste un fruit quelques heures avant le déjeuner ou le dîner, il sera le seul aliment à arriver dans l’estomac, qui sera vide ou presque. Résultat : l’organisme digèrera plus facilement le fruit, ce qui entraînera une assimilation des sucres plus rapide. Cela créera un pic d’énergie et s’il l’on ne se dépense pas physiquement après sa consommation, les sucres seront stockés sous forme de matières grasses, ce qui conduira à la prise de poids", explique la diététicienne.

Consommer un fruit tout seul une ou deux heures avant un repas peut aussi provoquer une hypoglycémie réactionnelle chez certaines personnes. Dans cette situation, le pancréas sécrète en trop grande quantité une hormone appelée "insuline". Celle-ci fait baisser brutalement le taux de sucre dans la circulation sanguine, ce qui entraîne une hypoglycémie réactionnelle.

"Il est également possible de consommer un fruit jusqu’à 20 minutes après le repas", indique Laura Tajan. Dans ce cas, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite