Migraine : il n'y a pas que les médicaments pour calmer la douleur et réduire les crises

·1 min de lecture

La migraine est comme un incendie qui démarre. Si vous jetez immédiatement un seau d'eau sur le départ de feu, vous aurez toutes les chances de l'éteindre. Si vous attendez avant de l'arroser, il sera trop tard, le feu sera hors de contrôle. "Pour une efficacité optimale, il faut prendre son traitement au tout début de la crise,recommande donc le Dr Michel Lanteri Minet, neurologue. Le traitement de crise repose aujourd' hui essentiellement sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les triptans. On privilégiera plutôt les triptans, sauf contre-indications (notamment cardiovasculaires). Les AINS seront réservés aux crises sévères non soulagées par les triptans.

Globalement, ces médicaments de crise sont bien tolérés. "Le principal écueil, quand ils sont efficaces, c'est que le patient risque d'en prendre trop. Non sans danger. À haute dose, les anti-inflammatoires, par exemple, sont toxiques pour les reins."

Il faut parfois envisager un traitement de fond

Le traitement de crise ne suffit pas toujours. Quand les migraines se répètent, à intervalles trop réguliers (c'est-à-dire plus de quatre épisodes par mois), le médecin pourra conseiller à son patient un traitement de fond. Même si les médicaments visant à enrayer la crise sont efficaces. "Ces médicaments de crise ne doivent pas être pris plus de deux jours par semaine, insiste le Dr Lanteri Minet. Au-delà de ce seuil, il faut envisager un traitement de fond.

Jusqu'à présent, il s'agissait (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pourquoi Omicron est-il moins dangereux que Delta ?
Flurona : quel est ce nouveau virus qui mélange grippe et covid ?
Une nouvelle technique d'imagerie permettrait de détecter l'arthrose plus tôt
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce mardi 4 janvier en direct : annonces, chiffres
Bientôt un vaccin pour les personnes allergiques aux chiens ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles