Des militants écologistes recouvrent Matignon de peinture

Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage

Drôle de décoration pour la porte d’entrée de Matignon. Mercredi 4 janvier 2022, le groupe Dernière rénovation a décidé d’enduire de peinture orange la résidence d’Élisabeth Borne pour dénoncer une "action climatique de façade" comme le rapporte Le Parisien dans un article du même jour. Deux personnes ont été interpellées. Dans un tweet le groupe s’exprime : "Deux citoyens soutenant #DernièreRénovation entrent en résistance civile pour forcer à agir un gouvernement doublement condamné par la justice française et officiellement hors-la-loi depuis le 31 décembre 2022." En effet, la justice française a condamné l’État pour inaction climatique en février 2021. "Le gouvernement ne peut plus échapper à ses responsabilités dans ce crime de masse silencieux qui fera des millions de victimes, mortes de la faim, de l’exil ou des guerres pour les ressources" dénonce le groupe Dernière rénovation.

Selon le groupe, c’est la récente allocution d’Emmanuel Macron, disant que personne n’aurait pu prévoir la crise climatique, qui a été un déclencheur. Une allocution qui a fait polémique car la crise climatique est largement annoncée par les 6 différents rapports du GIEC et les 27 COP. "J’agis aujourd’hui parce que le gouvernement est hors la loi. Pour moi c’est un devoir moral et citoyen de refuser une telle impunité. Il y a eu plus de 10 000 Françaises et Français morts des canicules cet été. Qui sait combien de millions ne pourront se chauffer correctement cet hiver ?" a déclaré Charlotte, membre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite