“Milkman” d’Anna Burns : le chaos nord-irlandais dans les yeux d’une jeune narratrice

Sylvie Tanette
·1 min de lecture
© Eleni Stefanou/Joelle Losfeld Editions
© Eleni Stefanou/Joelle Losfeld Editions

Une fille marche le nez plongé dans son livre, indifférente à ce qui l’entoure. L’atmosphère de sa ville tétanisée par une interminable guerre civile est devenue irrespirable. Cette fille, un homme l’a vue. Et commencent les ennuis.

Dès la première page, la causticité de l’écriture nous saisit. Anna Burns nous fait entendre le monologue rageur et sarcastique de cette fille de 18 ans qui aimerait bien qu’on lui fiche la paix – monologue traduit avec virtuosité par l'écrivaine Jakuta Alikavazovic. L’ado se retrouve piégée parce qu’un homme plus âgé et marié l’a repérée et la harcèle. Mais les commères du quartier la rendent responsable de ce qui lui arrive.

Lire la suite...