Ces millions d'euros que les enfants placés ne réclament pas

Un trésor de 145 millions d’euros endormi au sein de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) vient d’être mise à jour. Et, surprise, il appartient à des enfants. Des enfants confiés au service de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) après des tumultes familiaux, indique Le Parisien. Ces mineurs aux vies souvent accidentées ont droit, depuis 2016, à un petit magot une fois majeurs. Il correspond à l’allocation de rentrée scolaire (ARS) versée chaque année à la CDC. L’organisme financier public protège cet argent pour le restituer aux jeunes adultes nouvellement libérés de leur placement. Une façon de leur offrir un petit coup de pouce pour se lancer dans la vie.

“C’est une aide fondamentale pour les enfants placés, de quoi payer une première caution ou un permis de conduire lorsqu’ils s’émancipent”, confirme Lyes Louffok, militant des droits de l’enfant et auteur du livre témoignage Dans l’enfer des foyers. Lui-même placé pendant les dix-huit premières années de sa vie, il a découvert l’existence de ce trésor par hasard, en consultant une annonce d’emploi mise en ligne par la CDC. L’organisme est justement à la recherche d’un “chargé de mission Enfance protégée”, pour gérer ce fonds. “L’encours de ces comptes représente à date 145 millions d’euros, or seuls 42 % des enfants concernés perçoivent, faute d’information, ce pécule auquel ils ont droit”, détaille l’annonce.

Face à cette découverte, le sang de Lyes Louffok n’a fait qu’un tour : immédiatement, il décide de publier l’information (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite