Minceur : 9 plats mijotés légers pour l'hiver

·1 min de lecture

Boeuf bourguigon, colombo de poulet, coq au vin : les plats mijotés restent des recettes traditionnelles incontournables en hiver. Cependant, si vous souhaitez sortir des sentiers battus et laisser de côté le fricassé de lambi, laissez libre cours à votre imagination.

Pour apporter saveurs, équilibre et légèreté à vos mijotés, variez les aromates. Les épices telles que le romarin, l'anis, le thym, ou encore l'estragon disposent de propriétés antioxydantes qui contribueront à la protection de votre système cardiovasculaire et cérébral. Ils mettront toutes les papilles en éveil, tout en vous assurant santé et maintien de votre ligne.

La cuisson saine des plats mijotés

Le goût, la couleur, le moelleux, ainsi que le volume des aliments restent intacts dans les plats mijotés. La cuisson lente à basse température contribue à la bonne conservation des vitamines et des minéraux.

Cuire à feu doux vos aliments garantit une digestion plus efficace et facilite l'assimilation des nutriments. Lors de la concoction d'un plat mijoté, le feu vif du début de préparation anéantit les micro-organismes pour que légumes, viandes ou poissons poursuivent par la suite lentement leur cuisson, aux alentours de 60°. Si la vitamine C disparaît, les sels minéraux, les vitamines et les oligo-éléments sont conservés.

À découvrir :

10 bons réflexes pour alléger ses petits plats

Mijoté de seitan

Covid-19 : comment se faire à manger sans goût ni odorat ?

Retrouvez cet article sur Topsante.com

9 signes qui montrent que vous mangez trop de sucre
Pâte miso : comment l'utiliser ?
Chandeleur : 12 recettes de crêpes légères
15 recettes healthy avec des flocons d'avoine
Les 21 aliments les plus riches en fer