Minceur, fibres, vitamines… 6 raisons de manger de la patate douce cet hiver

Riche en fibres, la patate douce facilite le transit intestinal

S’il y a bien un légume qui aide à améliorer la digestion, c’est la patate douce ! Ce féculent contient en moyenne 2,90 g de fibres pour 100g. Les fibres solubles, contenues dans la patate douce vont être digérées dans l’organisme et vont se transformer en "gel" au contact des liquides présents dans le système digestif. Ainsi, les fibres solubles vont stimuler le transit intestinal et augmenter la fréquence des selles. Pensez donc à manger de la patate douce en cas de constipation passagère !

Maladies cardio-vasculaires : ce féculent aide à prévenir le mauvais cholestérol

Consommée régulièrement, la patate douce pourrait aider à réduire les risques de maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, et contribuerait à prévenir le mauvais cholestérol. Certains minéraux contenus dans la patate douce comme le potassium ou le magnésium jouerait un rôle dans la préservation des artères et régulerait la tension artérielle.

Énergie, défenses immunitaires… On fait le plein de vitamines avec la patate douce !

La patate douce est une source intéressante en vitamine A. Elle contient en moyenne 200% des Valeurs Nutritionnelles de Référence (VNR) en vitamine A. Une vitamine qui joue un rôle dans le bon fonctionnement de l’organisme, notamment en ce qui concerne les os, la vision ou encore le système immunitaire.

On retrouve aussi des vitamines B et de la vitamine C, qui apportent tonus et vitalité, tout en maintenant les capacités du système nerveux central.

Manganèse, potassium et cuivre : un apport en minéraux intéressant

Si la patate douce contient de nombreuses vitamines, on y retrouve également de nombreux minéraux. En consommant ce légume, vous pourrez profiter de ses apports en manganèse, potassium, et cuivre, qui sont présents en quantités (entre 13% et 19% des VNR dans une portion de 100 g).

Ce légume, source d’antioxydants, contribue à renforcer le système immunitaire

Derrière la couleur orange de la patate douce se

(...) Cliquez ici pour voir la suite