Voici les ministres qui avaient voté contre le mariage pour tous (et ce n'est pas jojo)

Au sein du nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne, certains ministres sont aujourd'hui critiqués pour leur position passée au sujet du mariage pour tous, adopté en avril 2013. Ce projet de loi porté par Christiane Taubira ouvrait le mariage et l'adoption aux couples de même sexe. Un texte progressiste et historique que n'ont pas approuvé tous les ministres du gouvernement Borne, loin de là.

Parmi les 28 membres du nouveau gouvernement, des ministres aux secrétaires d'Etat, certaines personnalités politiques s'étaient effectivement prononcées "Contre". C'était notamment le cas du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui avait même participé à la Manif pour tous.

Comme le rappelle Libération, le ministre de l'Intérieur estimait en septembre 2012 que le Parti socialiste et par extension le quinquennat du président de l'époque François Hollande proposait "de néfastes réformes pour la société : vote des étrangers, mariage homo, euthanasie" et s'interrogeait dès lors : "Mariage homosexuel et adoption par les homosexuels, faut-il tout accepter sous prétexte que la société évolue ?". Cinq ans plus tard, il affirmait cependant ne pas vouloir remettre en cause cette évolution sociale.

Mais ce n'est pas tout.

"Une menace pour l'équilibre de notre société"

Le ministre de l'Intérieur n'était pas le seul à avoir voté "Contre" le mariage pour tous. C'est aussi le cas du ministre des Solidarités Damien Abad, qui détaillait en...

Lire la suite


À lire aussi

Des photos d'amour magnifiques pour contrer les haineux de la Manif pour tous
"En politique, bien des femmes n'ont pas trouvé la sororité dont elles avaient besoin"
"Rep à sa Greenpeace" : la vidéo gênante du ministre Jean-Baptiste Djebbari sur TikTok

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles