Mise au point Sondage IFOP pour ELLE

La Rédaction

Suite aux interprétations fallacieuses, par certains médias d’extrême droite, de notre sondage IFOP sur la masculinité paru le 8 novembre dernier, voici la réponse de la rédaction de ELLE.

Certains médias d’extrême droite reprennent actuellement des chiffres concernant les Français de confession musulmane issus d’un sondage publié par L’IFOP autour de la masculinité et de ses évolutions.
 
Lors de la préparation de ce sondage à l’institut IFOP, aucune question autour du facteur religieux n’a été commandée par nos soins.
Ce découpage statistique, qui inclut également la population catholique et athée du panel, est fait de manière automatique par l’institut de sondage pour chaque étude autour des questions de société touchant au genre, à la sexualité ou aux rapports Homme/Femme.  Il s’agit donc de données naturellement présentes dans ce genre d’enquêtes.
 
L’IFOP fait le choix de publier ses résultats de manière exhaustive pour toutes les enquêtes de ce type qu’il publie, tout en émettant une mise en garde quant à leur pertinence statistique. Ainsi dans le sondage de l’IFOP pour ELLE, les résultats concernant la population de confession musulmane du panel était assortis d’un astérisque rapportant à une mise en garde : « (*) Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs. »
 
Ces résultats, du fait de leur faible représentativité (moins de 4O hommes sur les 1008 interviewés) sont donc considérés comme inexploitables par l’IFOP et n’ont aucune valeur statistique significative, comme nous l’a confirmé...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi