Misokinésie : quel est ce trouble qui toucherait une personne sur trois ?

PeopleImages / iStock

Un pied qui bouge continuellement, un doigt qui s'impatiente sur une table... Si vous ne supportez de voir quelqu'un s'agiter, vous souffrez peut-être de misokinésie : c'est ce qu'ont expliqué des chercheurs de l'Université de la Colombie-Britannique (Canada), dans une étude publiée dans la revue Scientific Reports l'année dernière.

Pour la réaliser, ils ont recruté 2.751 personnes, âgées de 17 à 66 ans. Toutes ont rempli un formulaire comprenant deux questions. La première portait sur la misokinésie, tandis que la seconde se concentrait sur la misophonie, soit le fait de ne pas supporter certains sons :

Ainsi, plus de 38% des participants ont répondu oui à la première interrogation, et 51% à la deuxième. Les scientifiques ont alors décidé d'approfondir leurs travaux, en menant deux études supplémentaires ayant pour but d'évaluer "l'impact émotionnel et social" de la misokinésie.

"Nous avons constaté qu'un tiers de nos participants étaient sensibles au fait de voir les autres s'agiter", explique le Dr Todd Handy, l'un des auteurs principaux, dans un communiqué. Les personnes qui souffrent de misokinésie subissent donc un "impact émotionnel négatif" et peuvent éprouver de l'anxiété, de la frustration voire même de la colère.

Les chercheurs auraient même relevé une "diminution du plaisir dans les situations sociales, au travail et dans les environnements d'apprentissage". Alors, d'où pourrait bien venir cette sensibilité aux mouvements ? Selon Sumeet Jaswal, co-réalisatrice de l'étude, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite