Miss France 2020 : qui sont les 30 candidates ?

Le décompte est enclenché… Les photos officielles des 30 candidates ont été dévoilées, et il est désormais temps de connaître leurs parcours et leurs personnalités afin de faire le meilleur choix. En effet, Miss France 2020 sera élue comme chaque année par le public. Pour cette 90e élection, et le 100e anniversaire du concours, les festivités se dérouleront au Dôme de Marseille. Le 14 décembre 2019, Sylvie Tellier et Jean-Pierre Foucault révèleront aux téléspectateurs celle qui représentera bientôt la France. En attendant, les miss se préparent à cette éventualité à Tahiti, chez Vaimalama Chaves. Voici un petit tour d’horizon des candidates au titre de Miss France 2020.

Miss Guadeloupe, alias Clémence Botino, est cette année la grande gagnante du test de culture générale des miss ! Avec une note de 17,5/20, elle s’est positionnée en tête du classement. Du haut de son 1m75, la jeune femme de 22 ans est aujourd’hui en première année de Master Histoire de l’Art dans la prestigieuse faculté de la Sorbonne. Spécialisée en histoire de la mode, elle souhaite devenir conservatrice du patrimoine. Pourtant, la Guadeloupéenne n’est pas celle qui possède le plus haut niveau d’études. En réalité, deux miss ont atteint au minimum bac+5 : Romane Edern (Miss Bretagne) est titulaire d’un Master 2 en neuropsychologie et neuroimagerie cognitives, tandis qu’Evelyne De Larichaudy (Miss Île-de-France) exerce le métier d’ingénieur études de prix.

⋙ Miss France 2020 : êtes vous capable de battre une Miss en répondant aux 40 questions du quiz de culture générale ?

Parmi les 30 concurrentes, les tailles et les âges varient. Miss Lorraine est la plus jeune des candidates. Ilona Robelin a en effet fêté ses 18 ans le 23 septembre 2019. À l’inverse, la doyenne de la promotion a atteint l’âge limite pour intégrer la compétition. Miss Bretagne a en effet célébré son 24e anniversaire le 4 mai dernier. En ce qui concerne la taille, le minimum requis pour devenir miss est d’un mètre soixante-dix. Par chance,

(...) Cliquez ici pour voir la suite