Miss France 2024 : une femme transgenre va candidater au concours de beauté

Capture TF1

Pour les candidates à Miss France, c'est une petite révolution. En juin 2022, Alexia Laroche-Joubert a décidé de modifier les conditions de participation à l'élection, pour coller davantage à l'époque moderne. La présidente de la société a mis fin à la plupart des conditions que devaient remplir les candidates à la couronne de reine de beauté nationale. "Je demande seulement que les jeunes femmes soient âgées de plus de 18 ans, mesurent au moins 1 mètre 70 – parce qu’elles portent des robes de créateurs et qu’il faut un minimum de taille – et qu’elles soient de sexe féminin à l’état civil, ce qui était déjà le cas auparavant, annonçait-elle dans les colonnes de TV Magazine le 21 juin 2022. Enfin, pour préserver l’esprit des valeurs de Miss France, les candidates qui se présentent ne doivent pas avoir fait de films ou de photographies pornographiques ou avoir eu de propos pénalement répréhensibles".

Grâce à ces nouvelles règles mises en place par Alexia Laroche-Joubert, plusieurs candidates ont pu tenter leur chance pour la première fois aux concours régionaux. Ce sera notamment le cas d'Aëla Chanel. Le 18 février 2023, cette jeune femme de 33 ans sera sur la scène de l'élection de Miss Isère 2023, en compagnie de 14 autres candidates. Vendeuse pour une marque de luxe, cette femme transgenre veut profiter de ce concours pour "représenter la communauté LGBTQI+", comme elle l'a expliqué à France 3 le 12 janvier 2023. "Je n'ai jamais eu un esprit militant exacerbé. Je suis plutôt (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite