• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mitterrand et "Claire" : sa dernière maîtresse, de 50 ans sa cadette, a gardé "des dizaines" d’enregistrements du Président

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un nouveau pan de la vie de François Mitterrand sera révélé le 6 octobre 2021, dans un nouveau livre : Le Dernier Secret (ed. Grasset), par Solenn de Royer. Entre 1988 et 1996, le président a fréquenté en secret une jeune femme de cinquante ans de moins que lui, une certaine "Claire". Une liaison qui dura jusqu’à la mort du président… Dans Le Monde jeudi 30 septembre 2021, l’autrice révèle des extraits de son ouvrage. Claire est très jeune lorsque François Mitterrand devient une sorte "d’idole" pour elle, et la jeune femme se mit en tête de le rencontrer. Après l’avoir approché lors de ses déplacements, elle finit par échanger régulièrement avec lui. Finalement, en 1988, elle l’invite dans son appartement à Paris, dans la rue du Four, à Paris. Finalement, la jeune femme se rend à l’Élysée très régulièrement pour le voir, le gendarme finit même par la reconnaître : "Claire ne vient jamais sans être annoncée. Au début, elle montre ses papiers au garde républicain. Puis, même plus", écrit Solenn de Royer. Mais surtout, leur relation se déroule en majorité par téléphone.

Alors qu’il est encore à l’Élysée, François Mitterrand, qui avait quatre enfants, appelle Claire "tous les jours, au moins deux fois. Le matin et le soir", peut-on lire. "Tu te rends compte, me dit Claire, il m’a réveillée tous les matins pendant huit ans", confie-t-elle à la journaliste. Le soir, il est "patient" et lui demande ce qu’elle a fait de sa journée. Ses cours, ses examens, puis son travail, ses chefs qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles