Manifestations antivax : Gabriel Attal dénonce "une frange capricieuse et défaitiste"

·1 min de lecture

Gabriel Attal ne mâche pas ses mots. Samedi 17 juillet 2021, 114.000 Français anti-vaccin et anti-pass sanitaire ont manifesté dans les rues, selon le ministère de l'Intérieur dont l'AFP se fait l'écho. Une mobilisation qui fait suite à l'allocution du président de la République Emmanuel Macron, le lundi 12 juillet 2021. En tête de cortège à Paris, figuraient l'ancien numéro deux du Front national Florian Philippot, le président de Debout La France Nicolas Dupont-Aignan, la députée ex-LaREM Martine Wonner, ou encore plusieurs figures du mouvement des Gilets jaunes, à l'instar du chanteur Francis Lalanne. Dans les colonnes du Parisien le dimanche 18 juillet 2021, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal défend l'extension du pass sanitaire et "la vaccination générale", alors qu'une flambée des cas de Covid-19 est observée en France, avec un taux d'incidence de plus de 50 cas pour 100.000 habitants. Quant aux antivax, il estime qu'ils appartiennent à "une frange capricieuse et défaitiste, très minoritaire, qui se satisferait bien de rester dans le chaos et l’inactivité".

Selon Gabriel Attal, "avec ces manifestations, le virus peut compter ses troupes". Le secrétaire d'État auprès du Premier ministre "fait la part des choses" et considère qu'à l'inverse, la "France laborieuse et volontariste, qui veut mettre le virus derrière elle et travailler", est "largement majoritaire". Par ailleurs, l'ancien député des Hauts-de-Seine constate qu'"il y a évidemment des Français qui doutent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles