Mode + 50 ans : zoom sur les imprimés de la saison

Les pois

L'imprimé pois revient en force ! Cet éternel motif ultra-féminin n'en finit pas de déferler sur les petits hauts, robes et autres jupes de vos enseignes préférées. On en trouve de toutes tailles, réguliers ou indisciplinés, parfois discrets pour plus de chic, en version rétro ou encore en format XXL. Ajoutez des bijoux dorés ou argentés pour ne pas en faire trop et vous serez parfaite !

Les motifs végétaux

La mode met la nature à l'honneur en 2020 dans ses différentes collections. Des motifs de feuillage assez imposants envahissent les tissus, conférant une allure très printanière à nos looks. On portera un top imprimé feuillage sur une veste ton sur ton, ou un pantalon imprimé associé à des tons unis pour calmer le jeu. Côté accessoires, pour rester en accord avec ces imprimés, choisissez des teintes et des matières naturelles qui se mélangent très bien avec eux. Honorez dame nature, en fonçant sur les accessoires en raphia, corde, paille, cannage…

Le tie and dye

Ces taches subtilement estompées dans des tons pastel ou plus foncés reviennent sur le devant de la scène et investissent les pièces modes du moment. Mais attention, il faut manier cet imprimé avec précaution sous peine de passer pour une midinette. Glissez un tee-shirt sous une veste que vous choisirez dans les tons dominants de votre top. Si vous optez pour un pantalon fluide dans un imprimé tie and dye, n'oubliez pas de rester plus discrète sur le reste de la tenue. Ajoutez-y un long manteau fluide, uni et ceinturé élégamment, ou encore une belle chemise blanche en popeline de coton, pour un rendu très chic.

L’imprimé cachemire

Cet imprimé un brin sophistiqué aux formes orientales et aux couleurs chaudes est à mélanger pour obtenir à la fois un rendu moderne et sobre. D'inspiration bohème, ce motif ethnique se mélange à des couleurs douces comme le beige, le kaki, le caramel. Mais on peut également oser la robe en mousseline plus tard dans la saison ou le total look avec le pantalon et la chemise, mais

(...) Cliquez ici pour voir la suite