Mogwai souffle le chaud et le froid sur un dixième album électrisant

Noémie Lecoq
·1 min de lecture
© Antony Crook/Rock Action Records
© Antony Crook/Rock Action Records

Début 1996, une bande de musiciens de Glasgow réunis sous le nom de Mogwai dévoile un single en guise de préambule, Tuner/Lower, la première référence du label indépendant qu’ils viennent de créer, Rock Action. Depuis, le catalogue du label s’est largement étoffé, non seulement avec tous·tes les artistes qu’ils ont signé·es (Blanck Mass, Scared Paws, Arab Strap…) mais aussi grâce à tout ce que Mogwai a publié au cours de ses vingt-cinq années d’existence.

Dix albums studio, dont As the Love Continues, ainsi qu’une ribambelle de projets parallèles : EP, bandes originales de films et de séries (dont Les Revenants, ou plus récemment ZeroZeroZero). Autant d’occasions de décliner le post-rock dans tous ses états, de ses caractéristiques les plus brutales et claustrophobes jusqu’à de vaporeux moments d’élévation, de lévitation même.

Cette longévité, les membres de Mogwai en sont les premiers étonnés. “Quand on a démarré ce groupe, raconte Stuart Braithwaite, on était très jeunes et on voulait juste faire quelques singles, peut-être passer à la radio, mais je crois qu’on n’envisageait même pas d’enregistrer un album. D’ailleurs, quand cette étape est arrivée, on ne savait pas du tout comment s’y prendre ! (rires) Se dire qu’on en a sorti dix et qu’on existe depuis vingt-cinq ans, c’est bien au-delà de nos espoirs de l’époque.”

Lire la suite...