Moins de sucre et de gras : ces snacks sains que vous pourrez bientôt manger au cinéma

Onigiris, cookies anti-gaspi, infusions glacées… L’association Manger mieux au cinéma a lancé un concours pour trouver des alternatives aux snacks sucrés et gras proposés dans les salles obscures. Elle a dévoilé ses lauréats le 3 mai dernier.

On pourra bientôt troquer nos popcorns sucrés classiques pour du maïs soufflé au vinaigre de cidre et aux algues marines bio et produit en Bretagne. Ainsi que nos sodas pour des infusions glacées sans sucre ajouté. L’association Manger mieux au cinéma, composée de personnalités du 7e art, du monde culinaire et du développement durable, a lancé un concours pour trouver des alternatives aux sodas, aux bonbons et aux chips vendus dans les salles obscures.  « Au cinéma, l’offre alimentaire ne présente […] quasi exclusivement que des produits trop gras ou trop sucrés », déplore l’association.

Parmi plus de 90 postulants, six ont été élus par le jury, présidé par la cheffe Chloé Charles –vue dans « Top Chef » en 2021– et l’actrice Laure Calamy. Les prix ont été décernés au Louxor, cinéma historique parisien, le 3 mai dernier. Ils seront proposés dans tous les cinémas adhérents à partir de septembre 2022, et ne remplaceront bien entendu pas les snacks que l’on voit actuellement dans les buvettes des salles obscures. Il y en aura pour tous les goûts.

Voici les lauréats du concours Mieux manger au cinéma

  • Prix Meilleur espoir : les onigiris Nanigiri

Les onigiris Nanigiri, créés par Marvey Van Zanten, ancien chef de partie de Sur mesure, restaurant étoilé de Thierry Marx, ont séduit les jurés. Plusieurs saveurs sont proposées : thon et feuille de shiso, sardine et pickles d’oignon, aubergine au miso, avocat et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles