Mois sans tabac : les femmes ont plus de mal à arrêter que les hommes, voici pourquoi selon une étude

Andrea Pipitone / Unsplash

En 2020, 3 Français·es sur 10 fumaient – environ 17 millions –, comme le rapporte Santé Publique France. Une mauvaise habitude dont ces derniers tentent de se débarrasser chaque mois de novembre depuis 2016 avec le Mois sans tabac. Mais force est de constater qu'hommes et femmes ne sont pas égaux face à cette addiction. En effet, une étude suédoise présentée en octobre dernier lors d’un congrès à Vienne révèle que les femmes auraient plus de mal que les hommes à arrêter de fumer et seraient plus susceptibles de rechuter. En cause : la production d’œstrogènes dans le cerveau.

Selon les résultats de cette étude, la dose de nicotine contenue dans une seule cigarette suffit à bloquer la production d’œstrogènes dans le cerveau. Si des études plus anciennes avaient montré que les femmes réagissent différemment au sevrage tabagique et se montraient moins réceptives que les hommes aux substituts pour arrêter de fumer, les chercheur·ses n’avaient pas encore trouvé quelle était la raison biologique de cette différence.

Pour les biens de cette étude, les chercheur·ses ont étudié le cas de dix femmes volontaires et en bonne santé. Ils se sont intéressés au thalamus, une zone du cerveau située à sa base et qui “assure un rôle de relais important pour les voies sensitives allant vers le cortex cérébral”, comme le reprend Version Femina, et intervenant sur l’humeur et les émotions ainsi que sur les risques d'addiction. Les femmes volontaires pour l’étude ont alors reçu quotidiennement par voie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Dire des gros mots nous rendrait plus forts et plus persuasifs selon une étude
Endométriose : une enquête alerte sur les dangers des thérapies alternatives
Les femmes atteintes d’Alzheimer sont diagnostiquées plus tardivement (et c’est encore à cause du sexisme)
Cette étude inédite révèle que le clitoris est bien plus sensible qu’on l’imaginait
Movember : pourquoi les hommes se font pousser la moustache en novembre ?