Cette molécule est la nouvelle championne de l'anti-âge, les dermatos ne jurent que par elle

·1 min de lecture

Le rétinol, cette molécule ultra-efficace, opère un retour spectaculaire dans de nouvelles formules. Les dermatologues ne jurent que par elle.

Quel est le mode d’action du rétinol ?

En crème comme en sérum, c’est un actif très polyvalent. En surface, son effet exfoliant lisse le grain de peau, favorise l’éclat et désobstrue les pores. Il stimule le renouvellement cellulaire et, par réaction, entraîne un léger épaississement de l’épiderme. Mais il agit aussi sur les cellules clés de la défense immunitaire de la peau en régulant la production de sébum et de mélanine. Dans le derme, il active la production de collagène et d’élastine, augmente le taux d’acide hyaluronique et limite aussi la destruction du collagène existant. Enfin, son rôle antioxydant le rend particulièrement efficace pour réparer les dommages provoqués par l’exposition au soleil.

Pour quel type de peau ?

Acné tardive, rides, taches, ou juste un bon coup d’éclat, c’est la molécule indispensable. Seul bémol : délicat à formuler, il peut être irritant. C’est pourquoi on l’a longtemps utilisé sous une forme dérivée. Désormais mieux maîtrisé, il revient sous une forme pure ou couplé à un dérivé et des actifs apaisants. Seules les peaux très intolérantes l’éviteront encore.

A quel moment utiliser le rétinol ?

Plutôt le soir pour renforcer la réparation nocturne (le jour, il se dégrade sous l’effet des rayons UV). Mais, même le soir, il est préférable de prévoir une protection solaire car son action exfoliante...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles