Publicité

La Momie (TFX) : Tom Cruise a insisté pour tourner dans un avion en chute libre

Sorti en 2017, La Momie inaugurait ce qui devait être le Dark Universe, une nouvelle franchise, lancée par Universal Pictures, censée replacer les monstres du cinéma d’épouvante des années 30 à 50 (loup-garou, Dracula…) dans notre société, et concurrencer ainsi les superhéros Marvel. Ce long-métrage a été un échec public et critique. Le projet a donc été abandonné. Toutefois, cette relecture du personnage, interprété en 1932 par Boris Karloff, n’en demeure pas moins un décoiffant divertissement, dont la plus belle attraction est sa princesse égyptienne, assoiffée de vengeance. Malencontreusement libérée de son antique sarcophage, Ahmanet répand la terreur sur le monde. La Franco-Algérienne Sofia Boutella lui prête sa silhouette féline et athlétique, forgée au fil d’années passées à danser, aussi bien avec la chorégraphe Blanca Li, qu’en tournée avec Madonna.

Le réalisateur Alex Kurtzman a repéré cette perle rare dans Kingsman : Services secrets, de Matthew Vaughn (2015), parodie musclée des James Bond, dans laquelle l’actrice était une tueuse montée sur des lames tranchantes en guise de jambes. « À partir de là, il n’y avait personne d’autre pour le rôle. Tout passe dans ses yeux. » Bien vu. Cette ancienne gymnaste ne se contente pas d’assurer dans les scènes d’action, où son corps se plie aux acrobaties les plus folles, elle apporte aussi de l’humanité à la créature maléfique, en partie créée sur ordinateur. Il faut aussi la voir mettre une raclée à Tom Cruise, avant de lui lécher le visage, comme une lionne goûte sa proie avant de la dévorer. « Il est drôle, on s’est bien marrés, et on a travaillé dur, raconte Sofia Boutella. C’est lui qui demandait de taper plus fort, lors des scènes de combat. » Des séquences pour lesquelles elle s’est entraînée sans compter.

À lire également

Tom Cruise clashé par un célèbre acteur américain : “Je n’ai aucun respect pour ça” (VIDEO)

Dans un avion en chute libre

Le film foisonne de séquences chargées en adrénaline. Sauts de toit en toit, sous les balles d’insurgés irakiens, descente en rappel au fond d’un gouffre, course-poursuite dans Londres, sous le feu de la Momie, chevauchée dans le désert… On comprend pourquo...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi