Monaco poursuit sa remontée et plombe Nantes avec un triplé de Wissam Ben Yedder

Triplé pour Ben Yedder. (F.Porcu/L'Equipe)

Porté par un grand Ben Yedder, auteur d'un triplé, Monaco a enchaîné une quatrième victoire consécutive face à Nantes, qui est relégable (4-1).

Le match : 4-1


La surprenante défaite du 31 août à domicile contre Troyes (2-4) a visiblement eu l'effet d'un électrochoc sur Monaco. Depuis, l'ASM a gagné ses quatre matches. Après Nice (0-1), l'OL (1-2) et Reims (0-3), c'est Nantes qui s'est incliné contre les hommes de Philippe Clement (1-4), pour le 100e duel de l'histoire entre ces deux équipes.

lire aussi


Le film de Monaco - Nantes

Réorganisé en 4-4-2 sans Aguilar (blessé), Monaco a réalisé un excellent début de match. Deux touches mal gérées par le FCN ont abouti aux deux premiers buts locaux (2e, 6e). La preuve que cela va mal chez les Canaris, relégables après avoir gagné seulement un match sur neuf. Dominés dans l'entrejeu par le duo Camara-Fofana, les joueurs de Kombouaré ont eu d'immenses difficultés pour ressortir. Le match était de toute façon plié à la 28e, quand Ben Yedder a piqué son ballon par-dessus le pauvre Lafont. Nübel a passé une soirée tranquille, voyant un tir de Merlin être dévié dans son petit filet et Caio Henrique marquer contre son camp. Un petit point noir pour l'ASM, qui a aussi vu Embolo sortir en cours de match pour une douleur aux adducteurs.

Le joueur : Ben Yedder lancé par le 4-4-2


Buteur à Reims avant la trêve internationale (3-0), Wissam Ben Yedder n'a pas été convoqué par Didier Deschamps en équipe de France et a donc pu s'entraîner correctement. Cela lui a clairement fait du bien : contre Nantes, l'attaquant de 32 ans a été excellent. Après 28 minutes de jeu, il avait inscrit un doublé et été à l'origine du but d'Embolo. En deuxième période, il a aussi marqué un penalty obtenu par l'entrant Volland (62e). Le 4-4-2 mis en place par Philippe Clement depuis deux rencontres lui convient parfaitement, favorisant son entente avec son compère suisse situé légèrement plus proche du but. Précis (24 passes réussies sur 29), WBY a empoisonné la défense adverse par son jeu sans ballon.

lire aussi


Le classement de la Ligue 1