Le monde unanime dans ses hommages à la reine Elisabeth II

© Getty Images

Les dirigeants du monde entier se sont associés au deuil des Britanniques après la mort d’Elisabeth II, évoquant, « une reine de cœur » dont « la dignité » et « le sens du devoir inaltérable » suscitaient le respect.

Les hommages sont unanimes. Adressant « leurs pensées » à la famille royale et à son peuple, chefs d’État ou de gouvernement se sont dits personnellement affectés par le décès de la souveraine qui, en 70 ans de règne, a rencontré quasiment tous les grands responsables de la planète. Minute de silence à l’ONU, drapeaux en berne sur le Capitole mais aussi dans le sultanat d’Oman, jours de deuil au Brésil ou en Jordanie, les marques de respect se sont multipliées aux quatre coins du globe.

Joe Biden a salué « une femme d’État d’une dignité et d’une constance incomparables ». Elisabeth II était « plus qu’une monarque. Elle incarnait une époque », a ajouté le président américain, qui l’avait vue pour la dernière fois en juin 2021. Son règne est défini par la « grâce, l’élégance et un sens du devoir inaltérable », a renchéri Barack Obama.

« Il n’y a pas de mots pour rendre hommage, même partiellement, à l’importance primordiale de cette reine, à son sens du devoir, à son intégrité morale, à son dévouement et à sa dignité », selon l’ancienne chancelière allemande Angela Merkel. La reine Elisabeth II a symbolisé « la réconciliation » avec l’Allemagne, contribuant à « panser les plaies » de la Seconde guerre mondiale, a notamment souligné le chef de l’État allemand Frank-Walter Steinmeier.

Consensus

« Je garde le souvenir d’une amie de la France, une reine de cœur qui a marqué à jamais son...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi