• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Tout le monde veut prendre sa place" : Laurence Boccolini a-t-elle réussi à s'imposer ? Le patron de France TV répond

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le défi était corsé. Au moins autant que certaines questions biscornues qui mettent en péril les candidats de Tout le monde veut prendre sa place. Car, les fidèles téléspectateurs du divertissement de France 2 avaient marqué la date du lundi 9 août 2021 au fer rouge. Ce jour-là, Laurence Boccolini prenait le relais de Nagui aux manettes du jeu, après que ce dernier ait décidé d'abandonner la partie après 15 ans de bons et loyaux services. C'est peu dire qu'une certaine pression pesait sur ses épaules, ce dont l'ancienne animatrice du Maillon Faible ne cachait pas dans les colonnes de Télé 7 Jours. "Présenter ce format n’est pas plus difficile que d’animer un autre jeu. En revanche, il est plus compliqué de venir après une personnalité telle que Nagui, qui a incarné cette émission pendant 15 années. Personne ne pourra le faire oublier", confiait-elle à nos confrères. Ses premières prestations ont été largement commentées, voire critiquées, mais la lauréate de Mask Singer ne s'est jamais démontée, convaincue par le potentiel de sa nouvelle formule.

Et après un petit temps d'adaptation, le temps que les aficionados de Tout le monde veut prendre sa place s'habituent au changement de présentateur, il semblerait que le challenge ait été relevé avec brio. C'est en tout cas l'avis de Stéphane Sitbon-Gomez, directeur des programmes de France Télévisions, qui a donné son opinion sur les premiers mois de Laurence Boccolini à la tête du programme. "Succéder à Nagui après 15 ans, c'était un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles