Monica Bellucci sublime dans une petite robe noire décolletée

·1 min de lecture

Vue ! Après des longs mois de confinement qui l’ont privée de tapis rouge, Monica Bellucci est sortie cette semaine pour l’avant-première de Fantasmes, le nouveau film de Stéphane et David Foenkinos. Non pas que l’actrice inoubliable d’Irréversible ait passée les 12 derniers mois retirée loin de tout. Bien au contraire même : les marques et les magazines de mode n’ont pas cessé de se disputer ses faveurs. En une année, on l’a vue poser en body transparent transparent sous une veste ouverte dans les pages du Madame Figaro, oser le mix cuir et diamants pour Paris Match avant de réapparaître glamour en diable dans une robe moulante pour l’édition italienne du Vogue en novembre dernier. De quoi confirmer – s’il le fallait encore – son statut de "plus belle femme du monde" toujours prête à tout. Car qu’on lui demande de poser en tenue d’homme ou d’oser le même soutien-gorge conique que Madonna dans les années 1990, les photographes savent qu’ils peuvent toujours compter sur l’audace de Monica Bellucci.

Quand elle n’est pas occupée par le cinéma ou les shootings mode, Monica Bellucci est rattrapée par les marques de luxe. Egérie fidèle de Dolce & Gabbana pour qui elle pose dans de sublimes robes noires mettant ses formes de madone en valeur, elle s’est aussi illustrée cet hiver dans une campagne pour les bijoux Cartier : pour la marque, elle a accepté de se glisser dans un blazer et body sans rien d’autres dessous avant d’enfiler une étonnante combi orange et un brushing seventies.Cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles