Les montres les plus fines du monde

Richard Mille vient de dévoiler la montre mécanique la plus fine du monde. Dans cette course effrénée au millimètre, dont Piaget et Bulgari étaient les champions, deux approches techniques cohabitent. Explications.

PIAGET ET BULGARI FUSIONNER POUR MIEUX RÉGNER : La fin des années 1950 voit s’affronter les manufactures autour de la robustesse de leurs montres. Elles visent qui la conquête spatiale, qui les grandes profondeurs. Mais à La Côte-aux-Fées, où on conçoit les mouvements de Piaget, l’objectif est tout autre: proposer la montre la plus fine qui soit. C’est la mission que va remplir le calibre 9P, qui, dès 1957, avec 2 mm d’épaisseur, met la performance au service de l’élégance. L’idée a été d’affiner les quatre strates qui forment une montre: le fond de boîte, la platine sur laquelle repose le mouvement, le cadran et le verre. L’évolution est restée cantonnée dans cette architecture historique pendant plus de cinquante ans!

Octo Finissimo Ultra, Bulgari.
Octo Finissimo Ultra, Bulgari.

Octo Finissimo Ultra, Bulgari. © DR

Mais, en 2014, Piaget débarque avec une petite bombe: la 900P. Celle-ci jette les bases d’une nouvelle grammaire horlogère en divisant par deux le nombre de couches. La manufacture a sculpté directement des éléments du mouvement dans le fond de boîte. Affleurant, ceux-ci offrent au modèle un visage inédit et(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles