MoonBikes : pour s’éclater sur la neige en silence

DR

Cette start-up française a créé le premier Snowbike électrique. La simplicité d’un vélo alliée à la puissance d’un engin motorisé.

« L’époque où on skiait 7 heures par jour et 7 jours sur 7 est finie. Les stations sont à la recherche de propositions nouvelles et se tournent vers l’électrique. Car aujourd’hui, si on ne skie pas et qu’on n’a pas envie de faire de la raquette, il n’y a guère de possibilités pour s’éloigner d’une station. » Partant de ce constat, Nicolas Muron, ancien ingénieur dans l’aérospatiale et fondateur de la start-up MoonBikes, en Haute-Savoie, a imaginé un engin aussi maniable qu’un vélo de neige mais motorisé comme un scooter. Et électrique, bien sûr : sans bruit et sans émissions polluantes.

On va enfin pouvoir découvrir les environs d’une station autrement que depuis un télésiège ou depuis ses spatules. Comme à La Plagne (mais aussi Courchevel, Val-d’Isère, Flaine, Méribel, l’Alpe-d’Huez…), où, à la fermeture des remontées mécaniques, le domaine se mue en terrain de jeu pour des excursions qui peuvent même être assez éloignées, grâce aux performances des batteries.

Moins onéreux et plus puissant qu'une motoneige

Un guidon, un siège, un patin, une chenille et bien sûr un moteur, le MoonBike est simple et trois fois plus léger qu’une motoneige. Autant dire qu’avec lui, vous pouvez passer partout : surfer sur la neige fraîche, fendre la poudreuse ou simplement sillonner les pistes balisées. Les sorties outdoor hivernales vont désormais prendre une autre tournure. Et pas que pour les vacanciers. Car le MoonBike offre désormais une alternative crédible pour les habitants de la montagne désirant acquérir un véhicule de neige moins onéreux qu’une motoneige (12 000 euros en moyenne) mais tout de même puissant.

Lire aussi.Les Laurentides, le paradis blanc des fous de motoneige

La start-up s’est lancée aussi sur le marché(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles