Morgane Baroghel : « apprendre à tisser, c’est apprendre une nouvelle langue »

Elles se sont lancées dans l'artisanat. Lunetière, restauratrice ou encore vigneronne, ces femmes vivent de leur passion et continuent de faire vivre des métiers en voie de disparition. Toutes nous ont émues et éblouies lors de notre première édition du "Prix des Artisanes", lancé par vos magazines ELLE, ELLE Décoration et ELLE à table, avec le soutien du groupe LVMH en 2021. Les finalistes de notre prix nous racontent leur quotidien, leur parcours, avec ses difficultés et ses joies. Rencontre avec Morgane Baroghel, designer textile.

Elle tisse la lumière. Dans son atelier d’Aix-en-Provence, où elle a déménagé il y a deux ans pour fuir la grisaille parisienne, le soleil se reflète sur les matières qu’elle crée. Souvent à partir de matières non-textiles, car elle aime les défis : des fils d’aluminium ou de laiton se mêlent à des matériaux nobles, comme l’organza ou la soie.

C’est en regardant sa grand-mère se pencher sur ses tricots, broderies et autres métiers à tisser que Morgane Baroghel s’est prise de passion pour ces gestes ancestraux. « Je trouvais ça magique, raconte-t-elle. D’un fil, on pouvait créer une matière. Ça me fascinait. » C’est d’ailleurs sa grand-mère qui lui a enseigné ces techniques, qu’elle continue d’utiliser aujourd’hui. « Cette transmission est au cœur de tout artisanat, insiste-t-elle. Le tissage est un métier estampillé féminin, moi je l’assume complètement. »

Un parcours entièrement tourné vers la création

Cette passion ne la quittera plus. « Pour ne pas m’ennuyer, je gardais toujours sur moi ce que j’appelle ma « boîte de survie de création » avec des aiguilles et des fils à l’intérieur, se rappelle cette enfant unique. Je mettais un point d’honneur à ne jamais utiliser de scotch pour créer ma foule d’objets. » Après un cursus d’arts appliqués au lycée, Morgane Baroghel intègre une prépa en arts appliqués à l’ENS Cachan. « Ces deux années m’ont vraiment permis de développer ma...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles