Morgane Nauwelaers : la terrible histoire d'une psychologue tuée pour avoir voulu signaler des attouchements sexuels

Jugé pour assassinat, Albert Blanc a tué la psychologue de sa fille d'un coup de fusil le 26 août 2020, dans son cabinet à Annecy. La victime, Morgane Nauwelaers, avait 33 ans et était mère d'un enfant en bas âge. Lors de ce procès, rapporté par Le Monde, Louis, le mari de la victime avec qui il partageait son cabinet, a été entendu. "Morgane me dit qu'elle est en train de faire un signalement judiciaire", a expliqué le trentenaire. Le jour du drame, il a vu Albert Blanc dans la salle d'attente. Quelques minutes plus tard, il entend un coup de feu et se précipite dans le bureau de son épouse. Au passage, il aperçoit Albert Blanc, fusil à la main. "Je lui prends son fusil et lui assène plusieurs coups sur la tête", a raconté Louis. Ensuite, son récit rend compte de la scène d'horreur à laquelle il assiste : "Toute la partie basse de son visage est explosée [...] Il y a un trou énorme. Il ne reste plus rien". Par la suite, l'attention du tribunal est portée vers le signalement judiciaire que souhaitait faire la psychologue. Morgane Nauwelaers s'apprêtait à faire un signalement concernant Albert Blanc pour attouchements sexuels commis sur sa petite-fille, mais également sur sa fille, la patiente, quarante ans auparavant. Des faits d'inceste qui se multiplient, et similaires à celle de l'affaire Duhamel. Cependant, sa patiente et sa fille, ne souhaitaient pas porter plainte contre l'accusé, ne se sentant pas "prêtes".

Malgré cela, la psychologue continue d'essayer de convaincre sa (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles