Mort de Belmondo : "Le Père Claude", ce restaurant parisien où il avait ses habitudes

·1 min de lecture

L’As des as, Le Professionnel, L’Homme de Rio...L’enfant gâté du cinéma français, Jean-Pierre Belmondo est décédé lundi à l’âge de 88 ans. "Bébel" a marqué toutes les générations par son jeu énergique, ses personnages charmants, ses cascades et sa bonhomie. Et il avait ses habitudes dans une institution parisienne, le restaurant "Le Père Claude" dans le 15e arrondissement où il avait sa table attitrée. Alors, forcément lundi soir, les gérants émus se sont souvenus de "Monsieur Belmondo", qui venait toujours les faire rire.

LIRE AUSSI - "Il représente la bonne humeur du cinéma" : le monde de la culture pleure Belmondo

"Ce qu'il adorait c'était manger un boudin purée"

"Je vais mettre les serviettes, les verres...Comme s'il allait arriver ce soir pour manger". Une table argentée, une banquette beige juste devant les cuisines : c'était la place de Jean-Paul Belmondo. Carlos, quant à lui, était son serveur attitré, et à chaque fois que "Bébel" entrait dans le restaurant, c'était tout un spectacle. "La marche pour rentrer au restaurant du "Père Claude" était un peu élevée et comme il avait un handicap à une des jambes, je voulais l'aider. Mais à chaque fois, il me disait 'Non ce n'est pas ma dernière cascade encore, je vais le faire tout seul'", raconte-t-il. "Si la personne ne venait pas vers lui, il faisait en sorte que ce soit le cas avec un sourire, un signe de la main. Ce n'était pas quelqu'un qui tournait la tête de l'autre côté quand on le regardait. Jamais", pou...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles