• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mort de Bernard Tapie : quand l'homme d'affaires évoquait sa difficile relation avec son père

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un géant s'est éteint dimanche 3 octobre 2021. L'homme d'affaires Bernard Tapie, connu pour sa reprise du groupe Adidas et de l'Olympique de Marseille dans les années 90, mais aussi pour son poste de ministre sous François Mitterrand, est décédé à l'âge de 78 ans. Le mari de Dominique Tapie, son indéfectible soutien durant les pires épreuves de sa vie, se battait depuis des années contre un double cancer qui a fini par remporter ce match si serré. Alors l'homme d'affaires a décidé ces derniers mois de jeter un autre regard sur sa vie et sa carrière, confiant notamment à l'écrivain Franz-Olivier Giesbert la tâche de raconter son parcours dans le livre Bernard Tapie. Leçons de vie, d’amour et de mort (ed. Presses de la Cité). Il y évoque notamment ses relations avec son père Jean, alors que leur histoire commune a débuté d'une manière bien peu commune.

À la naissance de Bernard Tapie en 1943, son père est en effet prisonnier des nazis, et ne fera son retour qu'après la victoire des alliés, deux ans et demi plus tard. "Quand arrive à la maison ce monsieur que maman me demande d'appeler papa, je ne veux pas entendre parler de lui et je me réfugie sous la robe maternelle" raconte-t-il à Franz-Olivier Giesbert. Sa relation avec son père souffrira par la suite des préférences de ce dernier pour son frère Jean-Claude : "Mon père était très dur avec moi, beaucoup plus dur qu’avec mon frère. Quand ça ne va pas, il me donne des corrections à coups de ceinture. Mais je l’admire. Donc, je cherche (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles