• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mort de Bernard Tapie : qui occupera son hôtel particulier parisien ?

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bernard Tapie a donné son dernier souffle dans son hôtel particulier du cossu 7e arrondissement de Paris, le dimanche 3 octobre 2021. Cette propriété classée monument historique, située sur la rue des Saints-Pères dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, était déjà prête à accueillir un nouveau habitant. Comme le rapporte Le Figaro deux jours après le décès de l'homme d'affaires, ce dernier n'en était plus le propriétaire. D'après le quotidien, qui relaye une information du Canard Enchaîné, une autre fortune française en a fait l'acquisition : François Pinault, milliardaire qui a donné les rênes de son empire - dans lequel on compte notamment Gucci, Balenciaga et Yves Saint-Laurent - à son fils François-Henri et se consacre désormais à sa collection d'art contemporain. Cinquième fortune de France avec 41,5 milliards d'euros, il a déposé une offre de rachat de 80 millions d'euros au tribunal de Bobigny, en juin 2021.

François Pinault s'est proposé pour devenir le nouveau propriétaire de l'hôtel de Cavoye, datant de 1640, mais il ne comptait pas y poser ses valises instantanément. Selon les informations du Canard Enchaîne, il s'était mis d'accord avec Bernard Tapie, qui souffrait de cancers carabinés, et lui avait accordé un délai de six mois pour quitter les lieux.

L'ancien président de l'Olympique de Marseille avait acheté la propriété pour 100 millions de francs - l'équivalent de 26 millions d'euros aujourd'hui -, en 1986. En proie à d'énormes dettes, il essayait de la vendre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles