• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mort de Bernard Tapie : pourquoi voulait-il rester en vie jusqu'au 6 octobre 2021 ?

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les réactions se multiplient après le décès de Bernard Tapie, dimanche 3 octobre 2021, des suites d'un cancer contre lequel il se battait depuis quatre ans. Comme le Premier Ministre, Jean Castex, et le président de la République, Emmanuel Macron, bon nombre de personnalités ont fait part de leur émotion. Côté famille, Rodolphe Michaux Tapie, son petit-fils, a regretté son "daddy", tandis que Stéphane Tapie a rendu hommage à son "phénix". Marc-Olivier Fogiel, très proche de Bernard Tapie, a décidé de lui aussi partager sa tristesse sur l'antenne de BFMTV.

L'homme de télévision s'est confié notamment sur ses derniers échanges avec Bernard Tapie, notamment à propos de la mort de Jean-Paul Belmondo. "Il voulait aller aux Invalides. Cela n'a pas été possible pour des raisons qu'on imagine. Il disait : 'En fait, lui et moi, on est pareil. On n'aime pas le monde dans lequel on est aujourd'hui. On va partir au même moment pour faire un électro-choc, pour que peut-être on vous dise : Regardez le monde dans lequel vous êtes. Resaissisez-vous. Il m'a demandé de faire passer ce message à sa place'".

Marc-Olivier Fogiel a, par ailleurs, fait une révélation sur l'un des derniers souhaits de Bernard Tapie, quelques jours avant sa mort. "C'est Stéphane Tapie qui m'autorise à le raconter. Il avait en ligne de mire le 6 octobre". Le 10 mai 2021 débutait le procès en appel de l'affaire de l'arbitrage du Crédit Lyonnais. Et c'est le mercredi 6 octobre 2021 que la justice devait rendre son verdict. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles