• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mort de Bernard Tapie : les révélations de Pascal Praud sur ses derniers instants

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sa disparition créée un immense vide dans l'univers audiovisuel Français. Bernard Tapie est décédé le dimanche 3 octobre 2021 à l'âge de 78 ans. Une nouvelle qui a bouleversé sa famille, mais aussi ses amis, parmi lesquels Pascal Praud. Le célèbre présentateur était très proche de celui qu'on surnommait le Phénix, raison pour laquelle il a été l'un des premiers à réagir publiquement à la triste nouvelle.

Pascal Praud a appris la mort de Bernard Tapie après avoir été contacté par Laurent, l'un des quatre enfants de l'homme d'affaires. "On savait que les moments étaient douloureux, difficiles", a-t-il révélé à l'antenne de CNews, avant d'ajouter : "Il est parti avec le courage qu'on connaît, avec la bataille qu'il a menée, avec la difficulté qu'il aura eue". Le journaliste a ensuite évoqué le combat de Bernard Tapie contre la maladie. "Il refusait la morphine. Il refusait les anti-douleurs. Il menait un combat qui ressemblait à ce qu'a été sa vie", a-t-il confié.

Pascal Praud semble vouer une grande admiration pour les batailles menées par son défunt ami. "Il n'est pas fait du même bois que les autres hommes. Il ne ressemble à aucune personne que j'ai rencontré par son énergie, par sa force, par son intuition, par son intelligence. Il est inclassable", a-t-il précisé, avant de poursuivre : "Tous ceux qui l'ont connu ont de la peine pour lui, pour sa famille. Et évidemment, ils ont le sentiment d'avoir croisé un homme qui ne ressemblait pas aux autres hommes".

Pascal Praud a ensuite (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles