• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mort de Bernard Tapie : "touché", Emmanuel Macron lui adresse un vibrant hommage

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bernard Tapie, mort dimanche 3 octobre 2021 comme l'a rapporté La Provence, aura eu "mille vies". C'est ainsi qu'Emmanuel Macron débute son hommage rendu à l'ancien ministre. "Homme d’affaires et homme politique, grande figure du sport, de la culture et des médias, Bernard Tapie s’est éteint aujourd’hui. Porté aux nues par les uns, voué aux gémonies par les autres, il dérangeait autant qu’il fascinait, parce qu’il enjambait toutes les barrières sur le chemin de sa réussite.", peut-on lire dans le communiqué de presse publié par l'Elysée, le 3 octobre 2021.

Emmanuel Macron semble avoir été particulièrement touché par le parcours de l'homme d'affaires qui n'a jamais caché avoir eu une enfance difficile. "Sa naissance en 1943, dans le XXe arrondissement de Paris, d’un père ouvrier fraiseur et d’une mère aide-soignante, ne lui avait pourtant pas frayé une célébrité toute tracée". "Porté par une énergie qui le poussait à empoigner le monde", Bernard Tapie a repoussé les limites de sa propre histoire en se lançant perpétuellement des défis qui semblaient parfois insurmontables. Il est considéré par beaucoup comme un "combattant". Un trait de caractère qu'il a appliqué à tous ses projets mais aussi à sa lutte contre le cancer qui le rongeait depuis des années. "Ainsi naquit l’empire Tapie, de presque rien, d’une audace folle, d’une soif d’action et d’une faim d’aventures qui lui gagna presque tout", résume le président de la République.

La mort de Bernard Tapie touche particulièrement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles