• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mort de Charlie Watts : qui est la femme du batteur des Rolling Stones, Shirley Watts ?

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une nouvelle tragique pour les fans du groupe The Rolling Stones. L'un de leurs membres est mort. Il s'agit de Charlie Watts. Le batteur indissociable du groupe de rock anglais depuis 1963 a rendu son dernier souflle, comme l'a annoncé son agent mardi 24 août 2021 via un communiqué. Le compte Twitter officiel du groupe a ainsi publié ce message : "C'est avec une tristesse immense que nous annonçons la mort de notre adoré Charlie Watts. Il s'est éteint paisiblement au London Hospital entouré des siens". Si son agent n'a pas précisé la date ni la raison de sa mort, on sait que le musicien traversait des périodes difficiles. À l'âge de 80 ans, Charlie Watts avait fait savoir qu'il renonçait à participer à la prochaine tournée des Rolling Stones du fait de problèmes de santé. Le batteur avait dû subir une opération l'obligeant à privilégier une longue et réparatrice période de convalescence à sa tournée internationale. "Pour une fois, mon timing a été un peu décalé. Je travaille dur pour être en pleine forme mais j'ai accepté aujourd'hui sur les conseils des experts que cela prendra un certain temps", avait-il lui-même assuré, comme le relèvent nos confrères anglais du Mirror, le 24 août 2021.

En 2004 déjà, Charlie Watts avait dû affronter un cancer de la gorge. Une maladie qu'il était parvenu à vaincre, notamment grâce au soutien de ses proches. Depuis ses débuts, Charlie Watts partage sa vie avec sa femme Shirley, avec laquelle il a eu une fille, Seraphina. Très proches, ils ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles