Mort de Christophe : les 3 mois d’hospitalisation cauchemardesque vécus par son fils Romain

·2 min de lecture

Sa mort le 16 avril 2020 avait plongé ses fans dans une profonde tristesse. Mais Christophe laissait surtout derrière lui une famille endeuillée, et complètement divisée. D’un côté, son épouse Véronique Bevilacqua et leur fille Lucie, et de l’autre, son ex Michèle Torr et leur fils Romain. S’il n’avait jamais reconnu cet enfant, le chanteur le voyait pourtant en secret. Mais depuis sa disparition, Romain Vidal est devenu persona non grata aux yeux du clan Bevilacqua. Alors que son père était hospitalisé en réanimation, il cherchait désespérément à avoir des nouvelles de son état de santé.. en vain. Le fils adoré de Michèle Torr avait ensuite été écarté des obsèques de Christophe. Cette terrible situation a été particulièrement difficile à vivre pour Romain Vidal, comme il l’explique dans les colonnes de France Dimanche, en kiosque vendredi 6 novembre 2020.

Atteint de sclérose en plaques depuis de nombreuses années, le fils de Christophe a une santé fragile. En juillet dernier, il avait d’ailleurs été hospitalisé à la Timone de Marseille. Après trois mois de rééducation, il vient seulement de rentrer chez lui : “Ça va beaucoup mieux, mais je ne suis pas encore complètement sorti d’affaire. Je continue à aller en hôpital de jour tous les mercredis et vendredis. Et même si j’ai toujours des progrès à faire, je suis sur la bonne voie…” Mais son hospitalisation n’avait rien à voir avec sa maladie dégénérative. “J’ai été victime d’un sérieux problème psychologique. Le fait de ne pas avoir de nouvelles de la santé de mon père, puis sa brutale disparition, m’avait déjà beaucoup meurtri”, confie-t-il à nos confrères.

“Tout ça m’a fait un mal infini. Tout ça m’a énormément blessé et fragilisé”, explique ce père de famille de 53 ans. Et bien sûr, le moral a joué sur son état physique. Ces trois mois d’hospitalisation ont été un véritable calvaire pour Romain Vidal : “J’ai ensuite fait une infection urinaire. Fin juillet, j’ai été hospitalisé pour la soigner et pour couronner le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite