Mort d’Antoine Alléno : le chauffard qui a ôté la vie du fils de Yannick Alléno mis en examen et écroué

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un drame qui a bouleversé le plus grand nombre… Dans la soirée du dimanche 8 mai 2022, Antoine Alléno a perdu la vie à l’âge de 24 ans. Fils du chef étoilé Yannick Alléno, le jeune homme se trouvait au feu rouge en scooter lorsqu’il a été percuté par un chauffard, qui venait de voler une Audi RS6. Auprès du Figaro, le parquet de Paris a levé le voile sur l’avancée de l’enquête mercredi 11 mai 2022 : "L'intéressé a été mis en examen ce jour des chefs d'homicide involontaire par conducteur d'un véhicule terrestre à moteur, aggravé par l'état d'ivresse manifeste et l'invalidation du permis de conduire du conducteur, blessures involontaires aggravées par les mêmes circonstances, dégradations, vol avec violences et délit de fuite." Il a également été écroué. "Il a été mis en examen et placé en détention provisoire", précise ainsi 20 Minutes. En théorie, le chauffard, âgé de 25 ans, qui était ivre et sous l'emprise de stupéfiants, risque 10 ans d'emprisonnement et 150.000 euros d’amende.

À tout juste 24 ans, Antoine Alléno avait l’avenir devant lui. Bouleversé par sa disparition, Thierry Marx a salué sa mémoire sur le plateau de C à vous, sur France 5, lundi 9 mai 2022. "C’est quelqu’un avec qui j’ai eu la chance de travailler et qui était super. Ça fait drôle… Ça glace un peu, mais voilà. Je pense à lui aujourd’hui", a-t-il déclaré. Après avoir assuré que le fils de Yannick Alléno était "un gamin doué en cuisine, même surdoué en cuisine", c’est avec émotion que Thierry Marx a ajouté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles