Mort d’Esther Dingley : pourquoi son mari a failli se faire amputer

·1 min de lecture

Lundi 9 août 2021, le corps d’Esther Dingley a été retrouvé par les enquêteurs, au pied d’une falaise dans les Pyrénées. Huit mois plus tôt, en novembre 2020, la Britannique de 37 ans était partie faire une randonnée en solo dans les montagnes franco-espagnoles. C’est son compagnon, Dan Colegate, qui avait alerté les autorités de sa disparition inquiétante, après n’avoir plus eu de nouvelles pendant plusieurs jours. Et c’est également lui qui – après des jours et des jours de recherches au côté des militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Luchon et du groupe montagne de la compagnie de Saint-Gaudens – a découvert les ossements de celle qui partageait sa vie depuis près de vingt ans. Tous deux férus de randonnée, Esther et Dan avaient ouvert un blog pour partager leur passion au monde entier.

Dans son édition du 25 août 2021, Le Nouveau Détective revient sur la mort tragique d’Esther Dingley et sur son histoire d’amour avec Dan. Comme l’expliquent nos confrères, c’est en 2014 que le couple décide de changer radicalement de mode de vie. Installés à Durham, dans le nord-est de l’Angleterre, Esther et Dan, tous deux diplômés de la prestigieuse université d’Oxford, “incarnent le cliché du gentil petit couple de ‘cadres dynamiques’ et ne manquent de rien”. Mais en janvier 2014, une terrible nouvelle vient bouleverser leur quotidien bien tranquille : “On diagnostique à Dan une maladie gravissime, la fasciite nécrosante, une infection rare de la peau qui désagrège (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles