Mort inattendue du nourrisson : des avancées présentées au Congrès de Montpellier

Les chercheurs de l’Observatoire national de la mort inattendue du nourrisson (OMIN) ont participé au 1erCongrèseuropéen sur ce sujet, organisé durant trois jours dans la ville de Montpellier (34). L’occasion pour une équipe de chercheurs de dévoiler un outil« uniqueaumonde ».

Première cause de mortalité infantile

Alors que chaque année en France, environ 350nourrissonssonttouchésparlamortsubitedunourrisson, selon 20 Minutes, elle est la première cause de mortalité chez les bébés. Selon l’Institut de veille sanitaire, elle se définit comme « toutdécèssurvenubrutalement chez un nourrisson que rien dans ses antécédents ne laissait prévoir ». En effet, si l’on en croit Anne Callarec, infirmière puéricultrice interviewée par Ouest France en 2018, « 90% des décès surviennent quandl'enfanta 6mois, mais que cela peut aussi se produire plus tôt, entre 2 et 4 mois ». Encore difficileàexpliquer et à comprendre, un observatoire de la mort inattendue du nourrisson a été créé en 2015 en France.

...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles