Mort de Jean-Jacques Beineix, réalisateur de "37°2 le matin"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le réalisateur Jean-Jacques Beineix en 2006. - Olivier Laban-Mattei - AFP
Le réalisateur Jean-Jacques Beineix en 2006. - Olivier Laban-Mattei - AFP

Jean-Jacques Beineix, réalisateur de 37°2 le matin et de Diva, est mort à l'âge de 75 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé son frère Jean-Claude ce vendredi à l'AFP.

Il avait révélé en 1986 Béatrice Dalle avec 37°2 le matin, adaptation sulfureuse d'un roman de Philippe Djian. Grand succès, cette histoire d'amour et de folie avec Jean-Hugues Anglade et Béatrice Dalle avait réuni 3,6 millions de spectateurs.

https://www.youtube.com/embed/ny7iod_hxZM?rel=0

Jean-Jacques Beinex a réalisé en tout six films, dont Diva (1980), sur un scénario de Jean Van Hamme, La Lune dans le caniveau (1983), avec Gérard Depardieu et Nastassja Kinski, et IP5: L'île aux pachydermes (1992), l'ultime film d'Yves Montand.

Avec Luc Besson (Subway), Jean-Jacques Beinex incarnait une nouvelle génération de réalisateurs très influencés par l'esthétique publicitaire et des clips.

Après plusieurs échecs au box-office et un dernier long-métrage en 2001, Mortel transfert, Beinex s'était mis en retrait, se consacrant à la production et à la réalisation de documentaires.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles