Mort de Jean-Louis Trintignant : son ami Claude Lelouch arrêté par la police à l'annonce de sa disparition

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Claude Lelouch a perdu "un père, un frère, un copain". Vendredi 17 juin 2022, le réalisateur a rendu un hommage bouleversant à Jean-Louis Trintignant dans les colonnes du Parisien. Dans l'après-midi, c'est avec une douleur incommensurable qu'il a appris la disparition du monstre sacré du cinéma, qui a rendu son dernier souffle à 91 ans comme l'ont annoncé ses proches à l'AFP. Très proche de l'acteur qu'il avait dirigé à six reprises, Claude Lelouch a été prévenu par la radio que le comédien était décédé. À ce moment-là, il revenait en voiture de Beaune, où il tourne son prochain film. "J'ai été arrêté par les policiers pour un excès de vitesse, a-t-il raconté à nos confrères. Je leur ai dit que je venais d’apprendre la mort de Jean-Louis, ils m’ont reconnu et ils m’ont laissé partir." Dévasté par la mort de son ami, le réalisateur ressent "plus qu'un choc", puisque c'est ainsi "un morceau de [s]a vie qui s'en va". "C’est le plus grand parmi les plus grands, a-t-il ajouté auprès du Parisien. Jean-Louis, c’est la première personne qui m’a dit 'oui', et avec ce 'oui', j’ai pu faire tout le reste, il m’a ouvert toutes les portes de ce métier."

"Sa voix restera la plus belle voix du théâtre et du cinéma. Il ne lui restait plus que ça et elle devenait de plus en plus belle", a encore confié Claude Lelouch, évoquant pudiquement les problèmes de santé de Jean-Louis Trintignant, devenu aveugle, et qui a lutté contre un cancer de la prostate à la fin de sa vie. L'acteur, "une énigme à lui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles