Mort de Jean-Paul Belmondo : Anthony Delon revient sur la "rivalité" entre l'acteur et son père Alain Delon

·1 min de lecture

Le Magnifique s'en est allé. L'homme de Rio ne virevoltera plus. On finissait par le croire indestructible mais Jean-Paul Belmondo est mort le 6 septembre 2021, à l'âge de 88 ans, à son domicile parisien. C'est son avocat et ami, Michel Godest, qui a annoncé la triste nouvelle à l'AFP : "Il était très fatigué depuis quelque temps. Il s'est éteint tranquillement." Depuis que le communiqué est tombé, une pluie d'hommage est venue saluer la mémoire de l'acteur qui a traversé des décennies et a diverti des millions de Français avec ses films. Même s'il n'avait plus tourné depuis de longues années, depuis son accident vasculaire cérébral, il avait gardé un fort capital sympathie de la part du public.

Le plus poignant des témoignages, mais aussi le plus attendu, est celui que lui a rendu Alain Delon, son ami de toujours, rencontré sur le tournage de Borsalino (1970). "Je suis fracassé", a-t-il déclaré au micro d'Europe 1, d'une voix remplie d'émotion, "C'est un ami que je perds. C'est un confrère, cela fait soixante ans qu'on se connaissait, qu'on travaillait ensemble et qu'on était tellement proches l'un de l'autre. Je suis bouleversé."

De son côté, son fils, Anthony Delon, témoin de cette longue amitié, a également rendu hommage à celui qu'il considérait comme un membre de la famille. Sur l'antenne de BFMTV, celui qui a perdu sa mère, Nathalie Delon, en février, a exprimé son chagrin face à la perte de Jean-Paul Belmondo. "Quand j'ai appris sa disparition, ça m'a bouleversé, parce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles